0

Votre panier



TOTAL HT
TOTAL TTC
La crise sanitaire a accéléré la croissance du e-commerce dans tous les secteurs. Malgré la réouverture des magasins, le rôle du digital dans la génération de trafic en magasin est devenu incontournable.

La mise en place programmée de Ouipub est un nouveau coup d’accélérateur de la bascule des leviers de trafic. Pour autant, remplacer le tapis de bombe du prospectus par la frappe plus ou moins ciblée du digital reste une gageure.

Comment fabriquer le trafic demain ? Comment réallouer les budgets ? Qu’est-ce qui marche vraiment ? Quels retours d’expérience des nombreux tests de fin de la distribution ?

Autant de questions qui seront abordées lors de cette matinée co-organisée par Diamart Group et Editions Dauvers.

Vers la “fin” des prospectus ? Les enjeux de l’activation commerciale

Et si 2022 était l’an 1 de la vie sans prospectus… Annoncée depuis plusieurs années, la transition d’un monde “avec” à un monde “sans” (ou avec moins !) se dessine. Via la loi Climat, l’État va initier une expérimentation à grande échelle dans 15 bassins de vie : “Oui Pub”. Les consommateurs qui souhaitent recevoir des prospectus, tracts ou catalogues devront en exprimer le désir sur leur boite-aux-lettres. Une logique “d’opt-in”, inverse à celle qui prévalait jusqu’à lors avec le dispositif “Stop Pub”. Il est possible, si ce n’est probable, que cette impulsion politique soit le catalyseur de la transition attendue tout autant que… redoutée. Pour les commerçants, un monde nouveau s’ouvre. Un monde où l’activation commerciale doit donc se réinventer. Sans le média principal utilisé depuis des décennies. Mais avec de nouvelles perspectives. C’est bien le principe des transitions !
Pour alimenter votre propre réflexion, voici la nôtre… J’ai croisé mon regard avec Cédric Ducrocq, le patron de Diamart et fin observateur du retail depuis aussi longtemps que moi, c’est-à-dire plus de 30 ans 

Ce site utilise des cookies pour optimiser le fonctionnement de la plateforme et mesurer et cibler nos campagnes publicitaires.